CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Les vrais chiffres du bétonnage de Villiers: NOUVELLES PRECISIONS

Le Codevi publie de nouvelles données concernant le bétonnage de VILLIERS SUR MARNE. Les premiers chiffres divulgués dans notre précédent articles sont affinés. Des précision intéressantes concernant notamment les caractéristiques des logements construits (nombre de pièces), le nombre d’étages etc.

(lire la suite…)

Les vrais chiffres du bétonnage de Villiers

Le Codevi publie les vrais chiffres du bétonnage de notre ville sur les 9 dernières années. Le nombre de logements construits qui devrait être de 160 par an explose ! Il est en réalité trois fois plus élevé !

(lire la suite…)

Merci Michèle pour vos bons voeux. Nous transmettons nos meilleurs voeux à tous nos adhérents et sympathisants…

Thème : Non classé  - mardi 3 janvier 2023

Nous avons reçu de Michèle V. un joli poème que notre Maire devrait méditer en cette nouvelle année…

le message de Michèle :

« Meilleurs vœux 2023 à l’Equipe du CODEVI. Continuez à défendre nos vieilles maisons…
Je vous joins un poème qui rappelle qu’elles ont une âme…
« 

Les vieilles maisons

Je n’aime pas les maisons neuves :
Leur visage est indifférent ;
Les anciennes ont l’air de veuves
Qui se souviennent en pleurant.

Les lézardes de leur vieux plâtre
Semblent les rides d’un vieillard ;
Leurs vitres au reflet verdâtre
Ont comme un triste et bon regard !

Leurs portes sont hospitalières,
Car ces barrières ont vieilli ;
Leurs murailles sont familières
À force d’avoir accueilli.

Les clés s’y rouillent aux serrures,
Car les coeurs n’ont plus de secrets ;
Le temps y ternit les dorures,
Mais fait ressembler les portraits.

Des voix chères dorment en elles,
Et dans les rideaux des grands lits
Un souffle d’âmes paternelles
Remue encor les anciens plis.

J’aime les âtres noirs de suie,
D’où l’on entend bruire en l’air
Les hirondelles ou la pluie
Avec le printemps ou l’hiver ;

Les escaliers que le pied monte
Par des degrés larges et bas
Dont il connaît si bien le compte,
Les ayant creusés de ses pas ;

Le toit dont fléchissent les pentes ;
Le grenier aux ais vermoulus,
Qui fait rêver sous ses charpentes
À des forêts qui ne sont plus.

J’aime surtout, dans la grand’salle
Où la famille a son foyer,
La poutre unique, transversale,
Portant le logis tout entier ;

Immobile et laborieuse,
Elle soutient comme autrefois
La race inquiète et rieuse
Qui se fie encore à son bois.

Elle ne rompt pas sous la charge,
Bien que déjà ses flancs ouverts
Sentent leur blessure plus large
Et soient tout criblés par les vers ;

Par une force qu’on ignore
Rassemblant ses derniers morceaux,
Le chêne au grand coeur tient encore
Sous la cadence des berceaux.

Mais les enfants croissent en âge,
Déjà la poutre plie un peu ;
Elle cédera davantage ;
Les ingrats la mettront au feu …

Et, quand ils l’auront consumée,
Le souvenir de son bienfait
S’envolera dans sa fumée.
Elle aura péri tout à fait,

Dans ses restes de toutes sortes
Éparses sous mille autres noms ;
Bien morte, car les choses mortes
Ne laissent pas de rejetons.

Comme les servantes usées
S’éteignent dans l’isolement,
Les choses tombent méprisées,
Et finissent entièrement.

C’est pourquoi, lorsqu’on livre aux flammes
Les débris
des vieilles maisons,
Le rêveur sent brûler des âmes
Dans les bleus éclairs des tisons.

Sully Prudhomme,
Les solitudes

Le nouveau Petit Journal du Codevi est paru !

Thème : Non classé,Petit journal  - mardi 6 décembre 2022

Le nouveau Petit Journal du Codevi est en cours de distribution. Si vous ne l’avez par encore reçu, demandez-le par mail à info@codevilliers.fr (laissez votre nom et adresse – confidentialité garantie)

Bruits de chantier, poussières, routes et ponts barrés, embouteillages… On a pas fini d’en baver dans tous les quartiers de Villiers!

Thème : Urbanisme  - samedi 12 novembre 2022

Nous vous invitons à découvrir ce qui vous attends en 2024 en matière d’aggravation des nuisances de toutes sortes. Il faudra ajouter à celles générées par la construction d’une troisième voies du RER E explicitées dans l’article de la SNCF, les autres nuisances engendrées par les projets immobiliers de grande ampleur déjà annoncés ( 360 logements à la place de l’ancien Super U, rue Clozel, rue du 8 mai 45…) par tous les autres projets en préparation, sans oublier le projet Marne Europe avec sa tour de 100 mètres de hauteur et ses 4 ou 5 immeubles de 15 étages…

cliquez ici pour un aperçu de ce qui vous attends : https://www.sncf-reseau.com/fr/reseau/ile-de-france/nouvelle-gare-interconnexion-sncf-bry-villiers-champigny/presentation

Les riverains dont les parcelles donnent sur la voie ferrée (avenue de Gaumont, rue Clémentine, rue Georges, rue du Général de Gaulle par exemple sont particulièrement impacté. Beaucoup de jardins potagers situés en bordure de voie ferrée sont gravement menacés.

N’hésitez pas visionner la vidéo de la SNCF pour comprendre l’ampleurs travaux entre 2023 et 2027 au plus tôt

Le grand cèdre bleu centenaire de la rue du 8 mai 45 va-t-il être abattu ?

Thème : arbres abattus,Urbanisme,Villiers infos  - dimanche 30 octobre 2022

Vont-ils oser abattre le grand cèdre bleu centenaire de 20 mètres de hauteur à l’angle de la rue du 8 Mai 45 et de la rue du Général de Gaulle. Plusieurs spécimen de cèdre bleu sont « protégés » par le PLU comme ceux du 22 route de Champigny, du 18 chemin des Boutareines ou du 52 avenue Henri Dunant.

Bizarrement pas celui là. Il pourrait être sauvegardé compte tenu de sa situation. Le sera-t-il ? Qu’en pense Monsieur le Maire grand défenseur parait il de l’arbre en ville ?

Ne quittez pas notre site sans voir ou revoir la vidéo du Codevi « Massacre à la tronçonneuse au cœur de Villiers sur Marne : cliquez ici

Un nouveau monstre en béton à l’angle des rues du Gal de Gaulle et du 8 Mai 45

Thème : arbres abattus,les mensonges de Benisti,Urbanisme  - jeudi 27 octobre 2022

Les riverains découvrent avec stupeur et épouvante le dernier permis de construire accordé par le Maire de Villiers. 72 nouveaux logements et non une trentaine comme indiqué sur les grands panneaux publicitaires qui viennent de faire leur apparition 143 rue du Général de Gaulle

De très nombreux riverains résidant rue Pierre Brossolette ou rue du 8 mai 1945 seront impactés par cet ensemble monstrueux. Notre montage de quelques photos extraites du permis de construire rend compte des dommages collatéraux…

Tous les pavillons, jardins et arbres situés à l’intérieur du périmètre tracé en rouge vont être détruits. Y compris les vestiges historique d’un mur d’enceinte jusqu’alors préservé entre les parcelles 177 et 178

seule la maison protégée du 143 rue du Général de Gaulle échappe au massacre

en bas de cette image aérienne, les pavillons de la rue pierre Brossolette
L’emprise des sous-sols laisse peu de place aux plantations en pleine terre
l’emprise des bâtiments. 5 mètres de distance avec les pavillons de la rue Pierre Brossolette.
Préjudice très important pour les pavillons rescapés collés à l’opération.
Les riverains de l’immeuble de la rue du 8 mai 45 vont subir également un préjudice considérable.

Pour ne rien arranger, les riverains ont été placés dans l’impossibilité de réagir et de déposer un recours contre ce permis de construire grâce une manipulation à la Gérard Majax pouvant s’apparenter à une manoeuvre frauduleuse lors de l’affichage du permis de construire.

Cliquez ci-dessous sur » Comments » pour lire ou déposer un commentaire

Le panneau d’affichage trompeur du permis de construire 74 logements à l’angle des rues du 8 mai 45 et Général de Gaulle… un coup à la Gérard Majax!

Celle-là, on ne nous l’avait pas encore faite !

Regardez bien ces deux panneaux d’affichage du permis de construire un immeuble à l’angle des rues du Général de Gaulle et 8 mai 45, apposés successivement à quelques mois d’intervalle, et intervertis en plein été… 

Une manipulation à la Gérard Majax ! Jugez plutôt…

Le premier panneau est apposé en mars 2021 pour 28 logements. Il y restera plusieurs mois. 

Le premier panneau apposé au 143 rue du Général de Gaulle

En plein été on le remplace subrepticement par son frère jumeau pour 74 logements. Les deux panneaux se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Le temps de découvrir le pot aux roses, le délai de 2 mois est dépassé. Impossible pour les riverains de déposer un recours contre ce permis de construire.

Pour noyer encore un peu plus les riverains, des panneaux publicitaires géants annoncent une trentaine de logements alors u’il s’agit de 74 logements…

Après le permis de construire potentiellement frauduleux du 19 rue des Courts Sillons, voilà le panneaux d’affichage trompeur… On arrête pas le progrès! Cela prêterait à sourire si de très nombreux villièrains n’étaient lourdement pénalisés par ce projet scandaleux.

Troubles anormaux du voisinage : préjudice d’ensoleillement d’intimité, nuisances sonores etc. Quelle indemnisation?

Thème : Troubles anormaux du voisinage  - dimanche 23 octobre 2022

La REVUE EXPERTS N° 153 – DÉCEMBRE 2020 publie sous le titre « Proposition de grille d’appréciation pécuniaire des troubles anormaux du voisinage »  une étude très intéressante sur les indemnisations accordées par les tribunaux selon le type de nuisances.

A titre d’exemple, nous publions ci-dessous un court extrait d’un long tableau synthétisant les indemnisations octroyées par les juridictions en fonction du type de trouble anormal du voisinage. Nous avons tronqué plusieurs colonnes du tableau : elles précisent les dates et références des décisions judiciaires, les abattements retenus etc.

Tableau : Décisions judiciaires en matière de troubles du voisinage et abattements retenus 

JURIDICTION PRÉJUDICE MONTANT 
TGI de Paris Obturation de deux jours de souffrance du fait de l’édification d’un immeuble sur le fonds voisin. 180 000 € 
Cour d’appel de Montpellier Création d’un lotissement de 10 maisons dont les fenêtres et les jardins en surplomb permettent une vue plongeante sur la propriété, avec privation de toute quiétude et intimité. 150 000 € 
Cour d’appel de Toulouse Gêne sonore et esthétique résultant de l’installation d’éoliennes. 100 000 € 
Cour d’appel de Nîmes Préjudice esthétique et impact psychologique de la présence d’un incinérateur à proximité d’une construction. 90 225 € 
Cour d’appel de Paris Présence d’une ombre portée qui prive de lumière et d’ensoleillement de façon anormalement importante. 80 000 € 
TGI de Saint-Brieuc Nuisances sonores générées par le bruit des vents dans un pylône métalique de 40 mètres de hauteur, (…) occupation permanente de l’espace par un ouvrage imposant dont la présence est envahissante. 61 500 € 

Vous pouvez lire cet article incontournable dans son intégralité en cliquant ici :

Le Figaro publie une étude intéressante sur le marché immobilier à VILLIERS SUR MARNE.

Thème : prix au m2,Urbanisme  - vendredi 21 octobre 2022

Le Figaro répond à de nombreuses questions concernant l’évolution des prix des appartements et des maisons, des délais pour vendre une maison ou un appartement, du montant des loyers… Une étude incontournable

les prix selon les quartiers de Villiers
(lire la suite…)
« Articles récentsArticles plus anciens »