CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Décharge du golf : après l’incendie, les pouvoirs publics semblent réagir. l’EPA MARNE lance un appel d’offre pour nettoyer la décharge en contrebas du golf

Les différentes alertes lancées par les associations de défense de l’environnement Codevi et Association de défense du quartier des Simonettes à Champigny commencent enfin à faire réagir les pouvoirs publics mis devant leur responsabilités suite au grave incendie qui a ravagé une partie de la décharge sauvage située en contrebas du golf de Villiers du côté Champigny.

A force de recevoir des alertes sur la gravité de la situation sous et tout autour du Golf de Villiers, les pouvoirs publics, à commencer par le Préfet du Val-de-Marne, la SADEV 94 et la Mairie de Champigny, viennent de réagir : cliquez sur ce lien Réponses_PREFET_SADEV94_et_maire_de_CHAMPIGNY pour lire leurs différents courriers.

Par ailleurs,des mesures de protection de cette décharge viennent d’être réalisées : comme le montre les dernières photos qui y ont été réalisées le 26 mai, des barrières métalliques sécurisent dorénavant les accès. Cliquez sur ce lien pour visualiser les barrières de protection mises en place Récap photos décharge sauvage du 26-05-2017

On peut toutefois s’interroger sur le fait que les déchets dont certains sont très dangereux ont été regroupés par tractopelle sans mesure de protection apparente pour l’environnement.

DERNIERE MINUTE : l’épamarne, propriétaire des terrains, lance un appel d’offre pour nettoyer la décharge au pied du golf. Toute l’importance de la pollution y est décrite dans le moindre détail. Pour télécharger les fichiers, cliquez sur le lien et suivant et patientez le temps du téléchargement ( 137 Mo) 

https://www.achatpublic.com/sdm/ent/dce/telechargeAnonymeDCEEnt.do?selected=3&PCSLID=CSL_2017_6yjjP2DN4h&cycNum=0  Il suffit ensuite de cliquer sur « téléchargement complet » au niveau des documents pour prendre conscience de l’ampleur de la présence d’amiante.

Lire les réactions de l’association pour la défense du quartier des Simonettes en cliquant sur le lien :  remarques-sur-appel offre dechet zac Marne Europe

 

Enfin, nous avons reçu un commentaire de « Chapi Chapo » qui soulève des questions intéressantes. Nous le reproduisons  ci-dessous

Un témoignage de plusieurs personnes conforte ce que votre association dénonce dans cet article qui a fonctionné comme une poudrière auprès de la Société du Grand Paris, d’Epamarne et du Cabinet des Maires de Villiers et de Champigny, du Préfet ryc.. En voulant « vérifier » ce qui y était dénoncé, un drone a été utilisé pour photographier ou filmer la décharge sauvage connue de tous nos « officiels », du moins depuis ce qui est détaillé dans les clichés que vous avez mis à notre disposition. Leur conclusion est effarante: « Ils n’imaginaient pas l’étendue et la nature des déchets qui y sont entreposés ! »
Vous appelez ça comme vous voulez, mais j’ai l’impression que certains nous prennent pour des idiots. Car les pouvoirs publics étaient forcément au courant de la nature de ce qui y est entreposé par centaine de tonnes. Les casernes de pompiers y étaient appelées régulièrement pour éteindre les feux de voitures et divers…Les remontées d’informations à ce seul niveau pouvaient leur permettre de s’interroger sur les risques sanitaires que pouvaient encourir une population de proximité. Coincée entre les riverains de la rue Des Bonnes Eaux » et le complexe réservé à la DDE et aux C.R.S. de la route, cette décharge est connue de chacun d’eux depuis des années!
Enfin je m’étonne qu’il ait fallu utiliser un drone pour constater l’ampleur des dégâts alors que plusieurs représentantes de l’Association des Simonettes ry du Codevi s’y sont rendus à pied en prenant probablement des gros risques pour accéder à cette « pustule ».
Etrangement les partis politiques présents sur notre commune (Parti Républicain, UDI, En Marche, Les Insoumis de M. Mélenchon, le PS etc.) ne s’intéressent pas au sujet. Le silence et l’inaction de ces mouvances politiques sur notre commune me semble complice… S’ils ne mobilisent pas c’est qu’ils ne sont pas crédibles sur des sujets comme celui-ci. Je me pose la question de savoir s’il n’y a pas confusion entre intérêt politique personnel de certains et dénégations de la réalité qui s’impose comme une évidence ?Accéder à l’ensemble de nos articles sur la décharge du golf, les projets de ZAC etc. cliquez sur ce lien http://www.codevilliers.fr/?cat=528
  1. Le courrier de la « SADEV » est (enfin?) une reconnaissance de l’action de ces deux associations de la part des Pouvoirs Publics. Contrairement à ce qu’affirme la mairie de Villiers, le Codevi n’est pas géré par des « individus » en mal de reconnaissance. Tout ce que monsieur Lobry dénonce depuis plusieurs mois avec l’aide des citoyens et riverains responsables est légitimé par ce courrier:
    – pollution des sols en surface,
    – pollution des sols en sous-sol,
    – dépôts sauvages permanents encore récemment,
    – dépôts de produits à haute teneur toxique,
    – bouteilles de gaz par dizaine (bombes en puissance !),…/…
    La facture va être lourde, très lourde. Plusieurs questions se posent:
    – comment le tri va être fait et bien fait ?
    – qui va surveiller les conditions de travail des ouvriers qui vont intervenir,
    – qui va accueillir tous ces déchets toxiques: une traçabilité devra être envisagée !
    – quelles sont les infrastructures qui sont nécessaires sur place pour éviter le déplacement des poussières…
    Les associations doivent se rassembler et s’unir pour exercer un contre-pouvoir.Les futurs travaux qui y sont envisagés pour procéder à l’évacuation de tonnes de déchets devront être effectués DANS LES REGLES !!!
    Toutefois ça risque de durer un temps certain car le nerf de la guerre c’est l’argent; et il me semble que déjà le budget de la construction de la ligne 15 ne soit pas tout à fait bouclé…Les priorités ne sont- elles pas ailleurs?

  2. Bonsoir,

    Merci à Codevi et aux différents participants (via leurs commentaires), que j’associe à des lanceurs d’alerte, pour la richesse des informations obtenues et le suivi du dossier fumeux sur la décharge.
    Je suis effaré par une telle ignorance des pouvoirs publics.
    Et si les médias, la TV en particulier, étaient mis au courant ? croyez-vous que des réponses adaptées et rapides seraient prises ?

  3. Riveraine des Simonettes

    Je me permets de vous recommander la lecture d’un remarquable article sur le site de 94 citoyens consacré à l’expropriation en cours de nos amis des gens du voyage sédentarisés au bout de la rue Hauts Bonne Eau
    https://94.citoyens.com/2017/une-expropriation-liee-a-la-gare-grand-paris-express-de-bry-villiers-champigny-au-tgi-de-paris,31-05-2017.html

  4. réponse à riveraine des Simonettes
    Le Codevi est solidaire de la famille Duvivier et espère qu’elle sera indemnisée dignement et qu’un relogement leur sera proposé dans le quartier des Simonettes où ils sont très bien intégrés depuis plusieurs générations.

  5. Je viens de consulter l’appel d’offre pour le nettoyage de la décharge en suivant les liens indiqués. C’est un peu long à télécharger mais cela vaut vraiment le coup.
    Il faut reconnaitre que le dossier est monté avec beaucoup de professionnalisme ! Toutefois ce qui y est décrit ne reflète pas la réalité de ce que j’ai pu voir lors d’une visite sur site après l’incendie. Il ne prennent en compte que ce qui les intéressent par rapport à l’emprise foncière du futur projet immobilier située sur les parcelles villiéraines. Le reste est mis de côté…pour le moment? Cela reste peut être de la responsabilité de la commune de Champigny. Cela veut dire que des risques sanitaires pourraient continuer d’exister pour les riverains plus ou moins proches.
    D’autre part il n’est pas vraiment mentionné la méthode qui sera utilisée pour éviter l’empoussiérage du site et de ses alentours. Car ces travaux vont obligatoirement provoqués des poussières… Des prescriptions concernant les pneus des camions est certes envisagées mais difficile à respecter. Le bâchage obligatoires des camions devraient éviter la dissémination des particules d’amiante lors du transport. L’arrosage du site ne semble en revanche pas prévu, mais je n’ai peut être pas trouvé ce détail dans l’appel d’offre.
    Autre constatation: les clichés que vous avez publiés et ceux que j’ai pris sont plus parlants que les leurs. Il manque selon moi des éléments à cette analyse. Peut être que cela vient du fait que l’étude a été menée avant l’incendie et que les tas observés ont été modifiés… peut être par les pompiers?
    Conclusions: on ne peut que souhaiter que le travail soit bien fait dans les règles, il faut continuer à être vigilant. L’étude de la pollution servant à l’appel d’offre est sérieuse mais inquiétante compte tenu du volume d’amiante à évacuer en décharge spécialisée.

  6. Ce dimanche, à l’occasion d’une promenade à proximité du talus réservé à l’ancien practice du golf de Villiers, j’ai photographié ce que le doute pouvait permettre de penser…
    Au pied du talus, à l’endroit réservé à la construction de la future gare du Grand Paris, les travaux ont débuté. Les machines ont commencé à grignoter cette ancienne décharge…et le « grignotage » commence à laisser apparaître les déchets de toute sorte …!!! Le spectacle est saisissant et le doute est à nouveau permis…???
    Si les autorités « compétentes » ont estimé qu’il n’était pas nécessaire d’installer des canons brumisateurs, conçus pour les grands travaux d’abattement des poussières, c’est qu’ils ont pris la responsabilité d’estimer qu’il n’y avait pas de danger pour la santé des populations environnantes…
    A bon entendeur…

Ecrire un commentaire