CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Le passage du Bon Vieux Temps n’est plus qu’un champ de ruines

Les villiérains n’en reviennent pas. La belle façade rénovée il y a quelques années avec l’argent des contribuables (subventions ANAH) vient d’être détruite. (photo 1 ci-dessous)

Rappelez-vous, il y a quelques années, le Maire de Villiers se vantait de la rénovation des façades de la rue du Gal de Gaulle qui, grâce à lui, préservait le charme de Villiers et de ses venelles…

Derrière la façade détruite, ce n’est qu’amoncellement des gravats des constructions. (photos ci-dessous)

Et ce n’est pas fini puisque la partie droite où se trouve deux pavillons, (derrière le petit immeuble occupée par l’onglerie et le notaire) pourrait à son tour être détruite car le promoteur actuellement à la manœuvre a acheté ces deux pavillons

Un permis de construire est par ailleurs en cours d’instruction sur les parcelles situées au milieu du passage de ce côté droit jusqu’au foyer du Conseil Général.

A terme, le passage du Bon Vieux Temps, l’une des plus belles venelles de Villiers sera entièrement bétonné jusqu’à la rue des Chapelles. Au mieux, il restera un ou deux pavillons du côté de la rue des Courts Sillons.

L’avancée bétonnière pourrait logiquement à terme, s’étendre à la rue des Chapelles dans laquelle la Société du Grand Paris a déjà racheté deux pavillons situés au bout de la rue (côté Sente des Marins)

Et pendant ce temps là, le Maire de Villiers distribue une brochure de 12 pages pour vanter sa grande politique de préservation des espaces verts et de protection du bâti briard existant…

« Plus c’est gros, plus ça passe » croit-il

Pas certain que beaucoup de villiérains apprécient la propagande grotesque de JA Benisti

Le passage avant destruction avec sa façade récemment rénovée

Le fleuriste et le notaire devraient être détruits
le passage avant destruction
passage avant destruction
destruction en cours
tout sera abattu
scène de « guerre » passage du Bon Vieux Temps
Le futur immeuble occupera une bande d’environ 100 mètres de longueur
Il ne reste plus que 2 pavillons au bout à gauche du passage du côté rue des Courts sillons
La partie boisée restante sur la droite de la photo sera à terme supprimée et bétonnée
  1. villiéraine ecoeuree

    à entendre le Maire et son »staff » il n’y est pour rien dans ce carnage qui s’amplifie ce sont les propriétaires qui vendent aux promoteurs , il ne peut refuser d ‘accorder le permis de construire! Villiers est défiguré quel sinistre personnage encore ce matin il était au marché ….

  2. Je suis pourtant bien loin d’être un « vieux conservateur » qui ne jure que pour les vieilles pierres, les chemins de terre boueux et les vieux arbres même si…Mais là depuis quelques temps à Villiers, trop c’est trop, même la façade rénovée avec nos impôts il faut le rappeler du passage du bon vieux temps est tombée, je pensais sincèrement qu’elle aurait pu résister à la destruction, maintenant il ne nous reste que nos yeux pour pleurer et quelques souvenirs, lors des prochaines échéances électorales nous devront nous en souvenir de toutes ses belles paroles qui au fil du temps sont devenues des mensonges. Les travaux de la rue du Gaulle avancent mais comme me l’a fait remarquer une personne handicapée qu’est devenue la place handicapée près de l’église, elle aussi comme beaucoup de chose a disparue, elle est tout simplement remplacée par des chaises et des tables, là encore bravo Mr le Maire.

  3. Dans le document que nous avons tous reçu dans nos boites aux lettres vantant la préservation des espaces verts à Villiers-sur-Marne, il y a un « Clown » qui fait rire avec des questions ciblées par un faux journaliste et des réponses qui m’ont fait bidonner de rire. J’espère que le Codevi accordera toute son attention dans les prochaines semaines pour donner une leçon à ce « menteur » qui entre par la « petite porte » en campagne électorale pour les Municipales de 2020. Villiers-sur-Marne a définitivement besoin d’honnêteté !…Mais au fait pourquoi tant de propagandes ? Monsieur Bénisti semble ici trépigner de rage: aurait-il le feu au bas du pantalon ?

  4. Le maire raconte n’importe quoi dans sa brochure
    Villiers est une des villes du Val de Marne où il y a le moins d’espaces verts
    Voir l’excellent article au lien suivant
    https://94.citoyens.com/2016/la-moitie-des-villes-val-de-marne-sont-carencees-en-parcs-et-jardins-publics,09-06-2016.html

Ecrire un commentaire