CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Dossiers de presse : affaire de la pollution de la ZAC Marne Europe

Thème : Golf de Villiers pollution,Non classé  - samedi 25 février 2017

Vous trouverez ci-dessous nos dossiers de presse sur l’affaire de la Zac Marne Europe

cliquez sur le lien dossier de presse n° 1 pour  comprendre les grandes lignes du projet.

Précision : L’article des Echos présent dans ce dossier n°1 et intitulé « Les déchets, l’autre chantier du Grand Paris » du 10/02/2016 est signé par Marion Kindermans

cliquez sur ce lien dossier de presse n° 2 pour visionner le remplissage de la décharge depuis les années 1980

cliquez sur ce lien dossier de presse N° 3 pour lire l’article du journal municipal Villiers Infos de décembre 2004 consacré au practice du golf de Villiers

cliquez sur ce lien dossier de presse n°4 pour lire l’article de LIBERATION du 19 janvier 1995 relatif à la décharge de Villiers-sur-Marne

pour comprendre les raisons de l’extension du domaine de la SGP autour de la future gare : copier/coller le lien http://gpmetropole.fr/blog/extension-du-domaine-de-lamenagement-pour-la-societe-du-grand-paris%E2%80%89/

cliquez sur ce lien Dossier de presse n° 6 pour lire les résultats des sondages de sol effectués sur le golf

cliquez sur ce lien dossier de presse n7 pour lire les observations du Codevi au Commissaire enquêteur dans le cadre de l’enquête publique relative à la modification du PLU pour sa partie concernant la ZAC Marne Europe

 

  1. Ce site d’enfouissement, de matières multiples et variées et souvent dangereuses, a fait l’objet de plusieurs manipulations (comme un tas de sable que l’on déplace)…Il est certain que les chantiers de la zone commerciale et de la déviation ont provoqué d’innombrables nuages de poussières toxiques. L’histoire racontée à travers cet ensemble de photo-montage retraçant l’historique de l’évolution de cette décharge à ciel ouvert presse http://www.codevilliers.fr/wp-content/uploads/2017/02/remplissage-décharge-PDF-1.pdf) est saisissante!
    Si on ne peut pas incriminer aujourd’hui la responsabilité de notre actuelle majorité municipale sur l’existence de cette pustule, située au dessus de l’une des plus grandes nappes phréatiques de la région Ile-De-France, il faut tout de même montrer du doigt le comportement malsain de ceux qui, forcément, ont eu connaissance du dossier. Leur culot ira-il jusqu’à vouloir « virer » cet ensemble de magma constitué en partie de produits toxiques, « incognito » comme si rien n’était? Ce ne sont pas les 25 camions journaliers, utilisés pour évacuer les terres excavées du tunnelier qui obligent à vouloir virer le directeur du golf et ses employés…Mais non, mais non, mais non…?
    Le maire et son équipe racontent dans le dernier journal municipal qu’ils veulent créer une route pour sortir seulement 25 camions chargés de pleine terre. Car la solution est bien moins onéreuse qu’il n’y parait: ces derniers peuvent, en effet,emprunter le chemin en terre qui passe le long de la voie ferrée, sous le pont de la déviation et remonter le long de Bricorama sans gêner davantage la circulation existante. Mais ce que la fable ne dit pas c’est que le « renard » est plus rusé: Ne chercherait-il pas à créer cette voie à travers l’espace réservé au golf pour évacuer « en douceur » ce tas de « m…epolluée » qui ferait tourner 150 à 200 camions-bennes par jour pendant pendant des mois, sans précaution…comme s’ il s’agissait de transporter des terres inertes?
    Je ne comprends pas que les personnes qui défendent ce dossier continuer à s’enfoncer comme cela dans le néant. Cela me rappelle l’ouvrage intitulé « Ces malades qui nous gouvernent »…où il est mis en avant que certains de nos dirigeants prenaient leurs désirs pour des réalités, usant de leur soi-disant charisme pour faire croire tout et n’importe quoi…à leurs « amis politiques ». A partir d’aujourd’hui dans le rôle des cocus, nous ne seront plus les seuls ! Et cette « écharde » risque de les chatouiller pendant un bon bout de temps…
    Mais que cela ne nous empêche pas de nous rapprocher de toute l’équipe du golf qui doit vivre des moments bien difficiles au milieu de ces gens de l’immobilier, de la finance et de la politique. Notre solidarité doit être claire sur ce problème de santé publique….Non?

  2. Golfeuse Villièraine

    Dans l’article du Parisien 94 signalé par stef, j’ai cru comprendre que c’est l’épa Marne qui réalisait les sondages sur le site du golf étant ainsi juge et partie dans l’affaire en quelque sorte… De plus, l’épa Marne semble se contenter une fois encore de sondages superficiels limités en profondeur à 9 mètres alors que la couche de déchets atteint 17 mètres à certains endroits du practice. Seule satisfaction, c’est le ministère de l’environnement (DRIEE) qui a demandé les sondages complémentaires ce qui espérons le, prouve que le dossier est surveillé en haut lieu…

Ecrire un commentaire