CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Benisti l’opportuniste

Thème : Politique locale, les mensonges de Benisti  - Samedi 1 janvier 2011

Deux adhérents du Codevi, par ailleurs militants de l’UMP, ont écrit au Petit Journal pour relater l’itinéraire politique de JA Benisti et ses déboires actuels au sein de son parti. Nous les avons rencontrés et voici ce qu’ils nous ont raconté.

Agnès est une jeune mère de famille qui se définit comme pro-Sarkosy mais anti-Benisti.

Pierre est un vieux militant gaulliste  qui connaît remarquablement bien l’histoire politique de Villiers.

(les prénoms ont été changés)

 

Q. Comment caractériseriez-vous l’itinéraire politique de Benisti?

Pierre : Benisti me fait penser au couplet de la chanson “l’opportuniste” :

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les patries
Je suis de toutes les coteries
Je suis le roi des convertis

Q. Pouvez-vous être plus précis?

Pierre : Depuis qu’il est entré en politique, JA Benisti accumule les revirements et les trahisons pour réussir sa carrière politique

- En 1983, il soutient la liste  socialo-communiste  de Delaporte aux élections municipales.

- En 1989, JAB se présente contre Delaporte avec le soutien des dirigeants de l’UDF ((le Député Maire du Plessis Jean-Jacques Jégou et Michel Giraud). Il est battu.

- En 1994,  il est élu pour la première fois Conseiller général sous la bannière du parti centriste, cela durera jusqu’en 2003 où il sera obligé de démissionner pour cumul de mandats

- En 1995, au second tour, il est élu Maire de Villiers grâce au soutien de l’UDF et du RPR .

- En 2001, il obtient son 2ème mandat de Maire sous l’étiquette UDF

- En 2002, il quitte sa « famille » d’origine pour rallier l’UMP et se présente contre le Député J.J. Jégou, son mentor et père spirituel de l’UDF et lui pique son siège.

« Il fait son beurre » comme dirait Dutronc, en cumulant les postes : maire, député, conseiller général et président de la Fédération du Centre de Gestion des fonctionnaires territoriaux

- Depuis 2002, il navigue à vue espérant décrocher un poste de Secrétaire d’Etat ! Il se présente successivement comme l’ami de Jean-

Pierre (Raffarin), puis de Nicolas (Sarkozy)…

- aux dernières nouvelles, compte tenu du rejet des militants UMP de sa circonscription électorale (2), il chercherait une nouvelle « opportunité » lui permettant d’avoir une investiture aux prochaines législatives.

Q.Pouvez-vous préciser ?

En ce moment, c’est plutôt « mon ami Jean-Louis (Borloo) »… D’ici qu’il prenne sa carte au parti radical valoisien !

 Q. Vous avez évoqué un rejet de JA Benisti par de nombreux militants…

Agnès : déjà aux élections législatives de 2007, près de 70% des militants UMP de la circonscription (2) avaient voté contre la candidature de JA. Benisti et pour celle de Marie-Carole Ciuntu, la Maire UMP de Sucy-en-Brie. Le statut interne de l’UMP permit malgré tout à JAB d’avoir l’investiture de son parti.

MC Ciuntu se présenta comme candidate dissidente contre Benisti au 1er tour avec Didier Dousset comme suppléant. Arrivée derrière Benisti, elle se désista pour lui au second tour par discipline républicaine. Benisti fut réélu.

Marie-Carole Ciuntu était n°2 sur la liste de Valérie Pécresse aux régionales…

Q. Quoi d’autre?

Pierre : il y a quelques mois, JA Benisti a essuyé un sérieux revers aux élections internes de l’UMP. Presque tous les candidats qu’il soutenait dans le collège des anciens ont été écartés par les militants de la circonscription.

Q. Comment expliquez-vous un tel désamour?

Agnès : beaucoup de militants ne se reconnaissent absolument plus dans JA Benisti, dans la politique locale qu’il mène que je qualifierais d’anti sarkosiste, dans ses mensonges, dans ses revirements et trahisons.

Q. Anti-sarkoziste, dites-vous?

Agnès : Sarkozy  déclare “je n’ai pas

été élu pour augmenter les impôts” et Benisiti matraque les villiérains comme peu de maires osent le faire.

Pierre : beaucoup de militants ont été écœurés qu’il maintienne son candidat (pourtant certain d’être vaincu) aux élections cantonales de 2007 dans l’unique but de faire battre Didier Dousset.

Il n’a pas hésité à faire basculer le canton à gauche par vengeance. (il revient à ses premières amours!)  Cela en dit long sur sa médiocrité.

Agnès : c’est aussi le genre de personne qui vous promet qu’il va faire quelque chose et qui ne fait rien.

 

Q. Vous évoquez la médiocrité de JA. Benisti, que voulez-vous dire?

Agnès : nous sommes nombreux à le trouver “très limité” ! On peut lui reconnaître un certain talent dans l’opportunisme, une chance insolente mais il a dépassé depuis longtemps son seuil d’incompétence. Et dire qu’il rêve de devenir Secrétaire d’Etat : pauvre France  !

Lorsqu’il passe dans les médias par exemple, il est incapable d’articuler trois phrases d’affilée. Il ne maîtrise pas ses dossiers.

Pierre : au conseil municipal, c’est pareil, il a un souffleur, comme au théâtre, en la personne de son DGS  Alain Narcyz (3) : à chacune des questions de l’opposition, c’est le DGS qui lui souffle les réponses. C’est pitoyable !

Agnès : il a aussi un « nègre » en la personne de son directeur de cabinet (Jean-Michel  Carigi) qui lui rédige la quasi-totalité de ses textes et discours.

Pierre : mais alors, que fait-il donc à part signer des permis de démolir et des permis  de construire à tout va ?…

Q. Un mot pour conclure ?

Agnès et Pierre : nous souhaitons que notre parti prenne ses distances avec Benisti qui ne peut attirer que des ennuis à Nicolas Sarkozy qui est devenu une machine à perdre les élections (voir tableau ci-dessous)

Les résultats du 1er tour des élections régionales à Villiers traduisent le rejet par les électeurs de la majorité du député Maire de Villiers qui est devenu une machine à perdre les élections pour son camp

résultats en % Villiers Sucy Chen-nevières LaQueue Ormes-son LePlessis
PECRESSE (MAJ) 23,17* 31,87 31,15 26,04 36,92 26,84**
ARNAUTU (FN) 11,25 9,63 11,89 10,65 12,01 11,40
DUFLOT (VERTS) 17,35 16,73 13,24 14,55 12,12 14,69
HUCHON (SOC) 26,35 22,13 22,76 22,95 19,62 22,10

en 2004, au premier tour des régionales, la majorité avait obtenu 37%

** le modem atteint 10% au Plessis contre 5% environ ailleurs

.

(1)       Il est membre du comité de soutien à Delaporte.

(2)       la circonscription regroupe les communes de Villiers, le Plessis, Sucy, Chennevières, La Queue-en-Brie, Ormesson et Noiseau.

(3)       DGS : Directeur Général des Services

Benisti l'opportuniste

  1. Bonjour
    Et bon débarras des nuisibles harceleurs de villiers sur marne.
    Bon nombre d’employés de la ville a subit des vexation, insultes, harcèlements;
    Les chefs de services, avec des primes faramineuse, sous leur protection ferait bien de partir à leurs tour.
    A bon entendeurs
    Salut

  2. Je viens de découvrir votre article par hazard en cherchant sur Google
    C’est tout à fait cela !
    Bien vu et merci

  3. Vous avez oublié de signalé que sous l’étiquette UDF il a changé plusieurs fois “de courant” FD (Force Démocrate) PR (Parti Républicain) etc…

  4. est-il vrai que le fils et le gendre de ce personnage si orgueilleux ont en main les rennes des constructions à tout và?

  5. nous n’avons reçu aucune information à ce sujet. Il s’agit probablement d’un ragot.

  6. allion françoise

    Dans le dernier villiers info… Madame BENESTI propose des voyages… pas gratuits … délits de favoritisme!!! propos trop gentils.

Ecrire un commentaire