CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Villiers-sur-Marne : la dette par habitant et la capacité de désendettement repartent à la hausse de plus belle

Thème : Finances locales,les mensonges de Benisti,Politique locale  - vendredi 16 novembre 2018

Le journal du Net vient de publier le classement des villes françaises de plus de 20 000 habitants les plus endettées de France. Sans surprise, Villiers sur Marne se distingue par un bond spectaculaire dans le classement des villes les plus mal gérées de France

Le classement des villes de plus de plus de 20 000 habitants)

à la plus forte dette par habitant en 2017

Rang Ville Département Dette par habitant en 2017 (€) Evolution sur un an (%)

Capacité de désendettement

(en années)

1 Levallois-Perret Hauts-de-Seine 5 836 -12 13
2 Agde Hérault 3 819 +35,8 10
3 Bagnolet Seine-Saint-Denis 3 710 -1,1 NP
4 Saint-Maur-des-Fossés Val-de-Marne 3 463 -1,8 31
5 Aubagne Bouches-du-Rhône 3 447 -2,7 37
6 Saint-Ouen Seine-Saint-Denis 3 294 -1,5 21
7 Châtenay-Malabry Hauts-de-Seine 2 994 +4,1 4
8 Argenteuil Val-d’Oise 2 909 +0,3 9
9 Maubeuge Nord 2 874 +2 21
10 Antibes Alpes-Maritimes 2 858 +9,1 9
11 Paris Paris 2 855 +14,9 13
12 Cannes Alpes-Maritimes 2 806 -1,1 5
13 Châtillon Hauts-de-Seine 2 785 -4,6 17
14 Les Mureaux Yvelines 2 760 -1,9 NP
15 Fort-de-France Martinique 2 687 +0,7 45
16 Plaisir Yvelines 2 526 -2,5 14
17 Le Plessis-Robinson Hauts-de-Seine 2 517 -7,7 9
18 Melun Seine-et-Marne 2 493 -2 13
19 Villiers-sur-Marne Val-de-Marne 2 490 +6,2 27
20 Bois-Colombes Hauts-de-Seine 2 444 +17,8

17

L’endettement par habitant de Levallois-Perret recule cependant pour la 5e année consécutive (-12% par rapport à 2016), à 5 836 euros par tête en 2017. Un montant plus de quatre fois supérieur à la moyenne des villes de la même strate (50 000 à 100 000 habitants), qui s’élève à 1 405 euros.

A l’inverse, le poursuivant de Levallois-Perret, Agde (Hérault), enregistre un véritable bond de sa dette par tête entre 2016 et 2017 : +36%, soit la plus forte progression du top 20. Bagnolet, qui affiche un endettement par habitant de 3 710 euros, en baisse de 1,1% sur un an, complète le trio de tête. Comme 13 autres villes du classement, celle qui occupe la 3e marche du podium se situe en Ile-de-France, région la plus représentée.

Parmi les mouvements notables à signaler cette année, l’entrée in extremis de Bois-Colombes dans le classement. La commune des Hauts-de-Seine voit son endettement par habitant augmenter de 18% par rapport à 2016. Autre apparition, celle de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), qui s’arroge le 19e rang. A l’inverse, Dax (Landes) et Romans-sur-Isère (Drôme) sortent du palmarès. Cette année, il faut également compter avec la présence de Paris, qui se classe 11e. Pour rappel, la capitale ne faisait pas partie de notre classement lors de la dernière édition de celui-ci, établi à partir des budgets 2015 des communes.

A noter que ces 20 villes enregistrent une dette par habitant supérieure de 154 à 507% à la moyenne des 36 000 communes de France. Parmi les 474 villes de plus de 20 000 habitants, 252 présentent un endettement par tête plus élevé que la moyenne nationale, c’est-à-dire 53%.

 

Pour  voir la dégradation  détaillée des comptes de Villiers, cliquez sur le lien suivant :

http://www.journaldunet.com/business/budget-ville/villiers-sur-marne/ville-94079

 

Pour une analyse complète des villes de plus de 20 000 habitants :

https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1418551-villes-les-plus-endettees/

  1. ON S’EN MOQUE !
    puisque la taxe d’habitation n’existera plus dans 2 ans!

  2. Couple 2 enfants Chateau

    Pour l’instant nous payons plein pot la taxe d’habitation 3500 euros et je ne vois pas le rapport avec le montant incroyable de la dette de Villiers qui impacte de manière durable (27 ans) la commune.
    La dette pèse inévitablement sur la politique de notre ville, ses investissements etc

  3. Couple deux enfants quartier des Boutareines,

    Nous vivons à Villiers depuis plusieurs décennies. Des promesses nous en avons entendu de toute sorte notamment à l’époque où monsieur le maire se déplaçait dans notre quartier pour aller au contact de la population. La dernière rencontre remonte à la fin des années 90 au gymnase Jean Macé situé dans le quartier des Boutareines…En 2014 à l’occasion de la campagne des élections municipales , monsieur Bénisti a berné une fois de plus tout le monde chez un habitant du quartier. On sait ce qui est advenu de la promesse de ce dernier à propos du 35 Léon Dauer sur lequel devaientt être construit des « pavillons de standing » pour reprendre ses propres termes de l’époque. L’ancien terrain communal réservé aux « Espaces Verts » de la ville a été vendu 6500000 euros à Nexity alors que le terrain était estimé par les Domaines à 4300000 euros environ. Cet argent là a sauvé le budget de 2014 de la ville et a évité à Villiers sur Marne des mesures de redressement pour défaut d’equilibre Budgétaire par la chambre régionale des comptes… En attendant nous faisons les frais des fausses promesses de monsieur le maire et de ceux qui travaillent à ses cotés. Plus de 20 ans que cela dure; allons-nous continuer avec l’équipe Bénisti aux prochaines élections? Il est évident que les villierains ne voterons pas pour lui ni pour son bras droit…Les résultats sont là…Pour nous Bénisti, c’est fini ! Il ne verra pas sortir de terre son « bébé »en tant que maire de « notre » ville: projet (démesuré et incensé) de Marne-Europe sur la butte de l’ancien golf, en face de Bricorama .

  4. Pierre Laguérodie

    A l’occasion de la réunion à la salle G. Brassens ce 10 octobre, « ce » maire comptait beaucoup sur le porte-monnaie des nouveaux villiérains qui arriveraient, selon ses propos, nombreux de Paris, Vincennes ou Saint-Maur-Des-Fossés…En complétant sa pensée ce monsieur montre bien qu’il divise les villierains en cherchant à favoriser la venue de ménages aisés qu’il assimile à un terme employé en comptabilité, à de la  » valeur ajoutée ». Il dévoile également le fond de sa pensée en montrant ainsi son arrogance à l’égard de la population villiéraine en place, dont celle, entre autres, qui vit aux « Hautes Noues »qui a voté et sauvé le siège de député de « ce » maire « à grand renfort d’encouragements (!) » à l’occasion des Législatives de 2012 Et de vous rappeler que pendant les nombreux mois suivant ce quartier ouvrier a vécu au milieu d’un chantier de rénovation urbaine inachevée, au milieu des rats (voir l’article du Parisien de l’époque!)
    En voyant et analysant les résultats qui sont contenus dans le document de présentation ci dessus…je mets « un carton rouge » à ce vil personnage et à ses trop nombreuses promesses non tenues, ainsi qu’à son « Bras droit » qui espère prendre la place de maire dés 2020 aux prochaines Municipales. Et un « gilet jaune »pour manifester ma colère à l’égard du mépris de ces individus à notre égard.

Ecrire un commentaire