CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

La nouvelle brochure de propagande électorale du Maire est arrivée dans nos boîtes aux lettres

Thème : arbres abattus,les mensonges de Benisti,Urbanisme  - mercredi 11 avril 2018

Vous avez probablement trouvé dans votre boîte aux lettres le dernier numéro du journal municipal Villiers Infos accompagné d’une brochure ventant les magnifiques réalisations immobilières du Maire de Villiers…

Le Maire de Villiers sentant que sa politique de bétonnage est de plus en plus rejetée par la population Villiéraine tente un coup de bluff en publiant une brochure intitulée « Quel sera le Villiers de demain ? »

P1130530 (1)

Sur 12 pages, le Maire de Villiers présente d’innombrables photos issues pour la plupart des catalogues de vente des promoteurs immobiliers, photos censées illustrer ses magnifiques réalisations immobilières récentes ou à venir. Pour certains projets, une comparaison « avant/après » est censée convaincre le lecteur de la pertinence des choix effectués. Le manque d’objectivité des montages photographiques présentés saute aux yeux comme nous l’expliquerons dans de prochains articles à paraître sur notre site… Les villiérains ne sont pas des idiots et la ficelle est un peu grosse…

De plus, certaines réponses de Maire aux questions posées contiennent des contrevérités flagrantes.

A titre d’exemple nous avons choisi le paragraphe page 7 consacré à la propriété Michot où le Maire ne craint pas d’écrire :

Pour la propriété Michot, j’ai stoppé une opération immobilière d’envergure qui prévoyait de raser non seulement cette superbe propriété mais aussi son parc »

Incroyable réécriture de l’histoire ! Attention, plus c’est gros et moins ça passera…

Voilà que le Maire ose se présenter en sauveur de la propriété Michot alors qu’il est le seul responsable du massacre à la tronçonneuse qui risque de se produire à court terme avec l’abattage de 37 arbres dont une majorité d’arbres remarquables centenaires !

La vérité est en effet bien différente et gênante :

– Jusqu’en 2013, une très grande partie de la propriété MICHOT située en zone pavillonnaire, était classée EBC (Espace Boisé Classé) dans le POS. Toute construction était en conséquence impossible dans cette partie classée. Le POS protégeait alors la propriété MICHOT de tout projet immobilier d’envergure.

– Lors de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en 2013, c’est le Maire qui a fait déclasser la propriété Michot et a, en conséquence, permis la construction de cinq immeubles dans la partie forêt anciennement protégée. Sans ce déclassement, la propriété restait protégée.

– Par ailleurs, Il n’a jamais été possible de détruire la grande maison Michot sous l’emprise du POS ou du PLU car cette maison a toujours été soumise à une interdiction de démolir (article R121-21 pour le POS et L.151-19 à23 du Code de l’Urbanisme pour le PLU).

Affirmer qu’un projet prévoyait de détruire la propriété Michot est grotesque.

Se présenter en sauveur de la propriété Michot tel Zorro sur son cheval est délirant.

Si le parc Michot venait à être détruit, il le serait par la seule faute du Maire de Villiers.

Remarque : il ne serait plus possible de construire aujourd’hui cinq immeubles dans le parc Michot depuis les modifications successives du PLU. Tout au plus, deux bâtiments pourraient y être construits. Mais le permis de construire a été déposé sous l’emprise du PLU de 2013, antérieurement aux deux modification qui rendent aujourd’hui beaucoup plus difficile, voir impossible la réalisation de tels « projets immobiliers d’envergure » en zone pavillonnaire.

Monsieur le Maire, il est encore possible de sauver la propriété Michot… Alors agissez en conséquence et cessez de raconter des balivernes !

Ci-dessous, le plan de zonage du POS avant le déclassement de 2013. La propriété Michot, tout comme le propriété des religieuses et le parc du 11 Novembre sont protégés et classés en zone EBC. (quadrillage vert sur notre photo)

P1130545 (1)

Merci de faire suivre le lien de cet article à votre carnet d’adresse…

  1. Bravo Codevi de rétablir la vérité !
    Décidément ce petit maire de banlieue et député honoraire comme il aime le rappeler……est un grand Pinochio ! Il ment comme il respire !

  2. Riverains de l’avenue Lecomte

    Je constate que pour l’avenue Lecomte, il n’y a pas de photos «avant».. Les deux immeubles présentés page 6 sont où seront construits sur des parcelles boisées avec des arbres de haute tige qui ont été ou seront, pour la plupart , abattus. Vous avez raison, cette brochure est très orientée et dénuée de toute objectivité. C’est bien une brochure de campagne électorale

  3. riveraine en colère

    pensez vous qu-il va oser se représenter ? avec un tel bilan?

  4. Il semble qu’il en meurt d’envie. Lors du dernier conseil municipal il a rôdé ses thèmes de campagne (avec son adjoint Oudinet qui rêve de lui succéder). La dernière revue Villiers Infos et le supplément urbanisme qui l’accompagne reproduisent ces thèmes de campagne au frais des villiérains.
    JA Bénisti ne pourra peut-être pas se représenter si E. Macron réussit à faire passer sa réforme des institutions qui prévoient notamment l’interdiction de cumul dans le temps de plus de trois mandats successifs pour les maires des commune de plus de 9000 habitants. Il faut pour cela qu’une loi constitutionnelle soit votée à la majorité des 3/5ème ce qui n’est pas acquis ou la ratification par voie référendaire ce qui présente un certain risque pour E.Macron.
    JA Bénisti espère toujours qu’il pourra se représenter et vient de louer une permanence de campagne électorale en centre ville rue du Général de Gaulle (à côté du bar à la place de l’ancienne auto école devenue fleuriste quelques mois.)
    S’il ne pouvait pas se représenter, il est probable qu’il tentera de mettre en place un homme ou une femme entièrement dévoué à sa cause…

  5. Dans la brochure « Quel sera le Villiers de demain » le maire apparaît un « tantinet mégalo » (1). Il nous inflige un ramassis de tirades égocentriques consistant à enjoliver la réalité (2) et à convaincre une population qui râle (enfin !) et qui n’accepte plus qu’on la prenne en otage à travers sa pensée unique.
    Il sait qu’il risque de se faire sortir aux prochaines élections municipales par la porte de service… Nous savons qu’il pourrait tenter de nous imposer un proche (son bras droit selon certaines indiscrétions locales ?) pour que la politique urbaine, qu’il met en place, perdure… Qu’il se rassure et soit convaincu que les villiérains ne montreront aucune empathie à l’égard de tous ceux qui gravitent autour de lui depuis de nombreuses années.
    Ces dernières publications signent évidemment l’entrée en campagne électorale de la majorité municipale.
    Pour ma part je voterai pour celle ou celui qui adoptera les missions et les objectifs de l’association bienveillante qui veille depuis dix ans sur la détérioration de nos conditions de vie locale. Vive le CODEVI et ceux qui le font vivre !

    (1) La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi. Elle peut être le signe d’un manque affectif.
    (2) L’égocentrisme est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt, considèrent leur opinion comme la plus importante et se voient comme la personne à suivre et à admirer. Enjoliver la réalité, cela arrive à tout le monde. Rien de bien grave… Mais cette aimable fantaisie peut aussi cacher une certaine mythomanie qui révèle une tendance à travestir ou réinventer la réalité sans en avoir toujours conscience.

  6. Le maire raconte des «carabistouilles» s pour parler comme notre président Macron

  7. Je viens de lire la brochure de 12 pages dont vous parlez. Je constate que la photo présentée page3 pour montrer l’aménagement futur de la place Remoiville est trafiquée et ne permet pas de se rendre compte du caractère profane de ce projet destructeur et inquiétant.
    Ce projet ne respecte pas le patrimoine historique. Le Maire n’a pas le droit de massacrer le cœur de notre ville constitué par l’eglise, la place et le musée. Un immeuble n’a rien à faire entre le musée et le presbytère. Un kiosque à musique risque d’être squatté en permanence. Une fontaine y aurait beaucoup plus sa place. Il semble urgent par contre de construire ou d’arranger le parking des salles municipales situées sous la salle des fêtes.

  8. Un investisseur voulait acheter la propriété Michot en 2013 dans sa globalité. Il aurait préservé le parc mais aurait demandé de pouvoir y construire quelques petits chalets en bois. Devant le refus de la marie il aurait finalement renoncé à son achat. Il envisageait semble-t-il, la création d’un centre pour l’ organisation de séminaires.

  9. Ou en sont les démarches du Codevi en ce qui concerne la propriété Michot

  10. Comme Louise, je constate qu’il y des photos arrangées dans cette brochure. Par exemple la photo du restaurant page 8 de la revue représentant la place de Strasbourg n’est pas une photo réelle maison un montage de plaquette publicitaire du promoteur. Rien à voir avec la réalité. De plus, on ne parle pas de ce qui se passe derrière cet immeuble où la rue est train de s’affaisser dangereusement.
    Le restaurant , les jardins de Capucine, malgré la qualité de ses prestations, des prix abordables et la bonne cuisine servie n’a pas tenu 6 mois faute de clientèle. Il est fermé depuis un certain temps. C’est la preuve que les « nouveaux habitants venant de plus en plus nombreux de Saint Maur, Nogent, Vincennes… et disposant d’un fort pouvoir d’achat » dont parle le Maire page 3 de sa revue n’existent que dans ses rêves!

  11. D’accord avec Katia, j’ajouterai la page 13 de la brochure consacrée au passage du bon vieux temps qui est vanté comme une « restauration du centre ville ». Observez, les deux photos « avant » particulièrement laides afin de justifier la destruction de l’existant. Je vous conseille de vous reporter ensuite au Villiers Infos n° 109 qui accompagne la brochure à la page 13 également. Il est question d’un concours de photos organisé les photographes de pho’image94. Pour illustrer le travail de cette association intéressante est présentée une très belle photo du passage du bon vieux temps réalisée par le Président de l’association, Monsieur Michel Marchand. Comparez cette photo avec celles de la brochure et vous serez confondu par le manque d’objectivité de la présentation qui y est faite. Espérons que les photographes de cette association ont pris la précaution de photographier tous les pavillons avec leurs petits jardins qui ont été détruits ou le seront prochainement. Rue du Général Galliéni par exemple

  12. Dans les contradictions du maire, faire construire des immeubles
    En face de pavillons sans tenir compte des degats que cela produira
    Et surtout sans connaitre le resultat du proces en cours.
    Voir page 9 allee de la justice- chemin des hauts
    Et il ose dire Amelioration…
    Qu’il s’occupe plutot de refaire et elargir les trottoirs
    Qu’il ameliore la circulation dans la ville
    Et qu’il fasse la meme chose a cote et en face de chez lui

  13. Ce qui est troublant c’est qu’à la lecture du titre de la brochure je m’attendais à l’annonce d’une concertation. quelque chose comme: quel sera le Villiers de demain? Celui dans lequel vous souhaiteriez vivre.
    Mais non, avec cette équipe municipale il n’est jamais question de demander leur avis aux administrés, il n’est jamais question de démocratie participative. seulement de nous mettre sous le nez les conséquences des choix spéculatifs du maire . Demain Villiers sera une ville dortoir sans charme et sans saveur, sans qualité de vie, mais avec plein de contribuables tout justes bons à payer la dette.

  14. Rien sur le projet du 35 rue Léon Dauer. Ce projet scandaleux aurait il du plomb dans l’aile?

  15. il faut arrêter ce massacre. une honte pour Villiers ville bombardée et reconstruite pour attirer les cas sociaux

  16. Villiers bombardé pavillons rasés Villiers défiguré et folie constructive du Maire c’est l’horreur on ne reconnaît plus Villiers routes et trottoirs en piteux états passages incessants de poids lourds en centre ville
    immeubles et cas sociaux
    les promoteurs font la loi

  17. Cette brochure c’est un gag ! un tissu de mensonges.
    La ville s’est dégradée et si je venais aujourd’hui visiter Villiers sur Marne pour m’y installer, j’irais ailleurs car ces nouveaux immeubles sont des verrues au bord des trottoirs.

  18. Il y a un projet scandaleus dont personne ne parle. Il s’agit de la destruction programmée d’un beau petit immeuble et d’un beau jardin boisé à l’angle de la rue Lenoir et de la rue des Belles Vues. Actuellement on a une belle perspective boisée. Demain on va avoir encore un immeuble laid avec ses fausses meulières comme au 5 rue des Belles où il y avait un près beau parc boisé (maison Curtil) et à droite de cette maison… C’est de pire en pire On n’enpeut plus. Bientôt en centre ville il n’y aura plus aucun jardin visible de la rue, plus un arbre en fleur et plus un oiseau. Qu’elle trisesse

  19. Une ville qui perd ses commerces ou ses arbres et jardins, c’est une ville a qui on coupe la jambe. A Villiers, bientôt plus de commerces (en centre ville, dérrière la gare et dans tous les quartiers) et plus d’arbres. Par pitié, arrêtez le massacre
    Pierre et Marie

  20. Ce qui m’enerve le plus dans les nouvelles constructions du promoteur-maire ce sont les fausses meulières collées sur le façades. C’est d’un mauvais goût , un goût de chiottes !!! passez moi l’expression. On a la chance à Villiers d’avoir detres belles meulières pas seulement dans le quartier du Chateau et voilà que pour les imiter on met du toc comme ces deux immeubles entre la rue du général de Gaulle et la rue Jules Ferry. Comment peut on avoir un aussi mauvais goût Cela me met en colère et je ne suis pas la seule.

  21. Bénisti au 20 heures de France 2 vendredi 13 avril
    voir https://www.france.tv/france-2/journal-20h00/464073-edition-du-vendredi-13-avril-2018.html
    le reportage sur les nids de poules et chaussées pourries commence à la 25 ème minutes environ du journal.
    pour symboliser les villes de la région parisienne où les chaussées sont les plus pourries, devinez qui France 2 a choisi? Villiers-sur-Marne!
    Bénisti interrogé déclare que si les chaussées sont défoncées à Villiers ce n’est pas de la faute du Maire mais des autres comme d’habitude !
    C’est la faute à l’Europe qui oblige à recycler l’enrobé dans des décharges spécialisées à cause de la présence d’amiante, ce qui augmente le coût de 30%
    C’est la faute à l’Etat qui a diminué les subventions. Il a en conséquence préféré refaire les écoles que les routes…
    C’est la faute des Villiérains ne veulent pas d’augmentation d’impôts,
    Alors ? Il ne fait rien. A bon entendeur salut !
    France 2 qui n’était pas à Villiers par hasard a piégé notre maire passablement mal à l’aise au volant de sa voiture.( Tiens son chauffeur était souffrant ? )
    Encore un exemple, parmi d’autres, de la mauvaise gestion municipale…
    A Voir et à revoir sans modération en replay sur le site de France 2
    https://www.france.tv/france-2/journal-20h00/464073-edition-du-vendredi-13-avril-2018.html

  22. Comment se permet-il d’enlaidir le musée de Villiers cette belle architecture du centre ville ?
    Avec cette brochure digne d’un fossoyeur il veut nous faire croire qu’il embelli la ville…

  23. Comme Marie N je ne supporte pas ses fausses meulières sur les façades des nouveaux immeuble et constate qu’on détruit beaucoup de belles maisons e meulière du XIXe siècle alors que ces maisons devraient être protégées et frappées d’une interdiction de démolir Un scandale de plus dans une ville qui se dégrade très rapidement

  24. J’approuve sans réserve l’intégralité des commentaires précédents. Cette charmante commune est devenue, par la volonté du maire, sûr de lui et de ses acolytes, un décor factice, laid et de mauvais aloi: à-bas les belles maisons de meulière, les arbres, l’espace, les jardins, les oiseaux et les petits animaux! Faut-il user de tous les moyens pour faire rentrer de l’argent et quelle méconnaissance du passé et de l’Histoire! La population a-t-elle été consultée?
    Les élus passent mais leurs dommages demeurent pour les générations futures dont ils se préoccupent peu malgré leurs déclarations de principe; les promesses des politiques n’engagent que ceux qui les écoutent, ce n’est pas nouveau!

  25. Au fait vous lirez aussi que le projet Monoprix ( à côté de la gare SNCF) à du plomb dans l’aile….. maintenant se sera du similaire…..Cady Cash, ALDI au mieux LIDL…..Mouaaaaaahhhhhh !

  26. Merci Annie pour le lien. J’ai vu le reportage sur la 2 e chaîne . Pour les chaussées défoncées j’ai compris que Benisti menaçait d’augmenter les impôts si les villierains continuaient à se plaindre du mauvais état de leur route. Il n a rien dit sur les trottoirs dangereux pour les piétons partulierement pour les anciens dont je fais partie.

  27. Comment avez vous cette information sur le Monoprix ..?

  28. Que dire à la suite de tous ces commentaires qui illustrent de façon implacable la gestion calamiteuse de cette ville par M.Bénisti! Grace à Annie j’ai découvert le reportage sur France 2 et comme d’habitude les propos mensongers de M.le maire qui ne répond jamais de façon précise , il n’y a pas que le froid qui abîme les rues , il y a surtout les camions des promoteurs ajoutés à ceux du métro , cela fait bcp, et il ne dit pas que les promoteurs versent à la collectivité une taxe spécifique ( taxe d’aménagement )destinée à permettre à la collectivité de créer des services publics ou par exemple de restaurer la voirie…il ose nous menacer d’augmenter les impôts locaux qui sont déjà à 35% pour la commune ( il faut savoir que nous arrivons en 2ème position pour les communes du 94 pour les taux d’imposition)
    il préfère faire le choix d’augmenter les frais de communication ( voir cette plaquette faite de copié collé insipides où de fausses allégations) et d’augmenter les dépenses de personnel ( plus de 57%) du budget alors que la moyenne nationale est de 50%, surtout quand on voit l’efficacité et la compétence de son service urbanisme , par exemple.
    il y aurait tellement à dire, quand enfin les villiérains vont ils remettre ce maire à sa place (représentant de commerce ou boni-menteur sur un marché!!)

  29. bonjour,
    je suis comme vous tous sidérée par la plaquette de communication du maire qui m’a laissé « sans voix » , une telle maîtrise du mensonge, il n’y a que lui pour en abuser. Quand on se ballade dans Villiers et que l’on voit la réalité, les avant -après sont manipulés ( comme cela a été déjà dit) ou incomplets, si l’on prend l’exemple du 23.25 rue du gl leclerc, il n’y a pas avant !!!!comme c’est bizarre, car hors la maison du coin avec son ancienne pizzéria mal entretenue, les 5 autres pavillons étaient tous en très bon état , dont une très ancienne avec de jolies briquettes rouges, et de beaux jardins plein d’arbres et de fleurs…alors la requalification et embellissement on l’attend.
    quand aux justifications du maire , nous indiquant que les nouveaux habitants vont contribuer à redynamiser nos commerces etc….il se met le doigt dans l’œil, car la plupart des logements nouveaux sont achetés par des propriétaires à destination de location, et par contre les heureux bénéficiaires des pavillons achetés à prix d’or par les promoteurs vont s’installer à nogent , saint maur etc et pas le contraire
    rappelez vous , il nous avait vanté le nouveau restaurant qui s’était installé place de strasbourg at qui a fermé ses portes 6 mois après son ouverture !!
    qui a envie d’aller diner ou boire un verre dans une ville morte, crasseuse, avec des trottoirs sans nom et des camions qui sillonnent les routes sans discontinuité!!!

  30. en réponse à Clotilde sur le rapport entre la dégradation des routes et les travaux du Grand Paris. Encore une promesse du Maire qui s’envole
    voir le Parisien à ce sujet
    Val-de-Marne : et si les déblais du supermétro envahissaient les routes?

    L’inquiétude grandit dans le Val-de-Marne suite aux économies envisagées par la Société du Grand Paris. La suppression de l’évacuation des déblais par trains, à Villiers, est bien envisagée sur un document de travail.
    C’est une carte confidentielle, marquée d’un gros tampon rouge « document de travail ». On y voit des petites croix rouges qui barrent l’accès au port de Bonneuil, la plate-forme fluviale d’évacuation des déblais, mais aussi l’installation en terminal embranché de Villiers, comprenez les quais permettant de mettre les déblais du métro sur des trains. Le document qui offre un zoom sur cette portion de la ligne 15 sud du Grand Paris Express (Pont-de-Sèvres/Noisy-Champs) et que le Parisien a pu consulter, fait bondir les élus et inquiète les riverains. Si pour des raisons d’économies, la Société du Grand Paris supprime les évacuations par trains et barges, le nombre de camions sur les routes va exploser

    LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE ICI
    http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-et-si-les-deblais-du-supermetro-envahissaient-les-routes-a-defaut-de-partir-par-le-train-17-04-2018-7669458.php

  31. Des camions, encore des camions a Villiers et ce n’est (malheureusement) pas prêt de se calmer…les routes de notre ville se dégradent à vitesse grand V.
    Pendant ce temps promoteurs et autres constructeurs se frottent les mains.
    A quand une enquête sur d’éventuels…

Ecrire un commentaire