CODEVI

Comité de défense de Villiers-sur-Marne et de ses habitants

Rien ne va plus pour JA Bénisti qui accumule les déboires et les claques

Thème : Politique locale  - jeudi 20 juillet 2017

Il espérait devenir sénateur, il avait tout fait pour cela et reçu l’assurance, du temps de la « grandeur » de F. Fillon, de figurer en 3ème position sur la liste des sénatoriales des Républicains avec la quasi certitude d’être élu. Patratas !

Voilà qu’il est écarté par un vote au sein des Républicains. Fini les rêves de JA Bénisti de finir sa carrière peinard au Sénat.

Pour ne rien arranger, c’est une élue Modem, Maud Petit, soutenue par ses ennemis de toujours, Didier Dousset et Jean Jacques Jegou, l’actuel et l’ancien maire du Plessis Trévise qui emporte le siège de député jadis occupé par Bénisti aux dernières législatives…

Pour ne rien arranger, voilà que des élus de sa majorité le conteste ouvertement :

  • Stéphane Traineau, son adjoint aux Sports, ancien médaillé au championnat du Monde de Judo, lâche JA Bénisti et annonce qu’il se présentera aux prochaines municipales à Villiers. JA Bénisti ne pourra plus être maire à cause de la loi sur le cumul des mandats dans trois ans… et sa succession s’ouvre déjà !
  • Un autre maire adjoint et un conseiller municipal de sa majorité annonce à leur tour quitter la majorité de Bénisti pour constituer un groupe modem au sein du conseil municipal avec Maud Petit notre nouvelle député.

Cela commence à faire beaucoup pour notre maire qui réagit, comme à son habitude par la violence en retirant leurs délégations et leur titre à Maud Petit et aux deux maires adjoints précités. Pour une fois que l’on avait un maire adjoint aux sports connaissant son job, voilà que notre maire l’exclue. On attend, sans surprise, le nom de son successeur…

Plusieurs articles de presse ont rendu compte de ces péripéties

Voir par exemple l’article intitulé « Double règlement de comptes au Conseil municipal de Villiers-sur-Marne » en cliquant sur le lien suivant https://94.citoyens.com/2017/double-reglement-de-comptes-au-conseil-municipal-de-villiers-sur-marne,10-07-2017.html

Voir aussi sur l’exclusion de Bénisti de la liste des Républicains aux sénatoriales : http://www.leparisien.fr/ablon-sur-seine-94480/val-de-marne-les-republicains-changent-de-casting-aux-senatoriales-11-07-2017-7126773.php

 

 

 

  1. un élu parmi d'autres

    Le maire peut dire merci à Monsieur Massot, le chef des socialistes au conseil municipal, qui a refusé le vote à bulletin secret pour exclure Traineau et les autres. A bulletin secret, il y a fort à parier que quelques élus de la majorité du maire auraient refusé de voter l’exclusion. Il faudra bien que ceux des élus qui critiquent le maire en off prennent leur responsabilité et le lâchent. Espérons qu’aux prochaines municipales les opposants d’aujourd’hui sauront faire liste commune avec ceux qui combattent le maire depuis des années et qui ne sont pas représentés au conseil municipal. Il y a urgence à changer d’air…

  2. J’appelle cela « règlement de compte à OK Coral », mais c’était à prévoir après le résultat calamiteux de la liste soutenue par JA Bénisty, alors que déjà lors des élections municipales il était désavoué par une grande partie des villiérains. Il a fait de Villiers un vaste chantier de construction en tous genres, allant même jusqu’à renier en partie sa campagne de 2003, souvenez vous le centre de loisirs qui devait voir le jour à proximité de la villa Michaud, aujourd’hui ce sera pour bientôt là encore des grues qui vont fleurir en remplacement des tulipes protégées, qui vont être transférées (c’est écrit sur le portail, sur les nouvelles affiches) sur décision du préfet me semble t-il. Et pendant que l’on s’occupe des espaces verts qui restent bientôt bétonnés, le centre ville lui se dégrade, toujours rien en remplacement de la boulangerie Thauvin depuis de nombreuses années, rien non plus en remplacement du garage Renault à l’angle de la rue du Gl de Gaulle, toujours pas de poissonnerie, et un marché qui fait de plus en plus pitié, même pour les commerçants, malgré une hausse des emplacements. Notre ville se dégrade comme le conseil municipal, alors je ne vais pas pleurer sur le sort du maire, ça n’avait que trop duré.

  3. Que ces exclus par benistî n hésitent pas et balancent au canard enchaîne. Avec Filon on a pu constater qu ensuite les choses suivent leur cours.
    Quelqu un qui annonce lors d une soirée Plu qu il ne touchera pas aux quartiers pavillonnaires pour faire l inverse une fois élu ne mérite qu une chose passer à la trappe du dégagés me.
    N en déplaise à Hervé

  4. villiéraine degoutée

    La roue commencerait-elle à tourner?

  5. Comme dirait Chirac, « Les emmerdes, ça volent toujours en escadrilles »

  6. observateur depuis 1995 de la vie politique locale

    D’accord avec Boops, mais il y a problème: les exclus de Bénisti sont des godillots qui sont totalement tenus à l’écart des affaires immobilières par exemple. Ils ne savent pas grand chose car ils ne font pas partie du cercle du pouvoir local qui est concentré entre très très peu de personnes (le maire, son directeur de Cab et une ou deux personnes extérieures sans titre officiel mais bien utiles pour négocier…) La plupart des élus de la majorité de Bénisti sont des godillots sans réel pouvoir. Les maires adjoints touchent leur paie depuis de très longues années pour certains et ne conteste jamais les décisions de leur employeur de peur d’être sanctionné… De temps à autre, certains se révoltent et prennent leurs distances. Ce qu’il faudrait, c’est qu’une partie des conseillers municipaux « godillot/potiches » qui ne tirent pas un profit personnel de leur poste se rebellent majoritairement.On peut rêver? Bravo tout de même à Madame Petit et à MM Traineau, Ferrer et Tronquet pour leur prise de distance après avoir couvert pendant plus de deux ans les dérives de leur maire.

  7. Pas d’accord avec observateur ! Les soit disant « rebelles » sont aussi magouilleurs que leur ex chef ! Ils ont couverts et votés les délires de Benisti que se soit pour le budget financier désastreux que pour la furia immobilière !

  8. ENFIN… JAB 1er Roi de Villiers bientôt dehors !
    C’est pas trop tôt. On pourrait egalement ajouter à la liste de « ses emmerdes qui volent en escadrille » les procédures judiciaires en cours contre lui

  9. Voici encore une patate chaude pour le Maire :
    http://www.leparisien.fr/villiers-sur-marne-94350/villiers-le-maire-reclame-une-table-ronde-sur-le-rachat-de-bricorama-23-07-2017-7151667.php

    cela n’est pas bon pour lui.
    Car il aura a gérer la perte de bricorama et des licenciements.
    Meme si cela devrait durer sur 1 à 5 ans (avant la disparition du siege et des magasins).

  10. Ce magasin d’enseigne familiale ne mérite pas de disparaître. Son patron a commencé tout en bas de l’échelle. Après des études managériales qu’il s’est lui-même payé, il est devenu cette grande entreprise qui embauche dans nos régions, dans nos localités, dans nos communes…
    Cependant, lorsqu’en 2004 le magasin a ouvert en lieu et place d’une partie de la décharge visée sous un autre titre sur ce site (du Codevi), celui-ci a eu beaucoup de mal a « décoller » A l’image du petit local qu’il occupait jadis en face du Leclerc de Champigny, à la place de « Leader Price », il n’a jamais vraiment trouvé sa place aux cotés des grands leaders comme « Leroy Merlin ». Les prix pratiqués, malheureusement, ne sont pas compétitifs. Sur certains produits on observer 5, voir dix euros d’écart avec ses principaux concurrents…
    Aujourd’hui, Bénisti » s’étonne » (c’est un verbe très utilisé chez « ses amis » politiques)de la tournure des évènements…Cela montre bien qu’il n’a jamais été chercher une perceuse à « Brico » et que ce n’est surement pas lui qui fait les travaux chez lui. Car il aurait pu s’apercevoir que le parking n’a jamais été surchargé et encore moins celui situé en sous-sol. Cela signifie également que les objectifs du départ était bien plus prétentieux que ce que la réalité va infliger aux employés. Monsieur Bénisti se met au devant de la scène en jouant le « Grand Etonné » pour sauver la face, mais malheureusement tout ce qu’il a touché jusqu’à maintenant est tombé en poussière…
    A l’image de cette banqueroute économique et de cette catastrophe sociale de l’ensemble des « camarades » qui y travaillent, la fermeture envisagée de cet enseigne serait une nouvelle et véritable catastrophe pour les finances de notre ville. La goutte d’eau de trop pour notre « politicien » de deuxième classe ?

  11. C’est en effet très dommageable pour la commune et c’est bien que JAB se sente concerné…. mais qu’il cesse de se prendre pour le Dieu tout puissant ….car le problème de Bricorama est du domaine privé… et JAB n’a plus qu’un tout petit petit rôle de Maire… il a perdu beaucoup de ses pouvoirs et par conséquent, il va vite se rendre compte qu’il aura aussi perdu beaucoup d’amis, si on peut les qualifier d’amis… dans ce milieu…
    Affaire à suivre….

  12. Le Grand étonné comme l’appelle Chapi-Chapo joue les pompiers. Curieux lorsque l’on sait que M. Benisti s’est opposé à un projet de Bricorama qui visait à construire 2 hôtels sur le parking de son magasin. Un hôtel une étoile pour les ouvriers du chantier du futur métro et un autre deux étoiles pour les autres intervenants sur ce chantier. Ce projet aurait peut être permis à Brico de sortir la tête de l’eau.

  13. Ce petit maire de petite banlieue est soit disant de droite….Il ne pourra pas s’opposer à une opération de fusion acquisition dont le contrôle lui échappe totalement ! Il gérera les conséquences avec sa technique du mensonge !

  14. Bonjour informateur,

    le projet des hotels est toujours d’actualité, mais cela ne concernera en rien Bricorama, mais plutot une autre societe qui gere l’immobilier du pdg de bricorama.

    Bricorama est vendu mais pas les murs (des magasins), cela lui permettra de pouvoir les mettre en location et de toucher de l’argent.

  15. Cette histoire n’est pas claire. Ca sent le conflit entre un homme qui s’est « fait » tout seul et des « politiques » qui ressemblent à un panier de crabes, et qui ne pensent qu’à se nourrir sur la bête…
    Car souvenez-vous: d’un côté nous avons le très respectueux Jean-Claude Bourrelier, qui, début 2016, était effectivement en pour-parler pour construire sur son site deux hôtels…et de l’autre le Maire de Villiers et les les représentants d’Epa Marne qui ne vivent aujourd’hui qu’en priant que leur projet immobilier trouve les financements nécessaires pour poser la première pierre …
    Et qu’y a-t-il dans les cartons, en dehors d’un « palais des congrès »,…un hôtel !!!
    Alors le « Loulou » qui sort la boîte de Kleenex en laissant croire aux citoyens lambda qu’il est prêt à se retrousser les manches pour sauver les emplois, moi je dis qu’il n’a rien compris depuis qu’il est décrié par tous (« amis » politiques inclus) et le bon conseil est qu’il reste spectateur des prochaines négociations car c’est le rôle de nos syndicats qui savent le faire car c’est leur boulot et eux savent bosser pour l’intérêt commun et général, celui du monde du travail qui se lève tôt et qui se couche tard, week-end et jours fériés compris.
    Par contre monsieur Bénisti pourait en profiter pour prendre une leçon d’humilité car se sont bien tous ceux qui lui ressemblent qui sont responsables de la précarité de notre société.

  16. Je passe régulièrement rue André Rouy. Le chantier situé à proximité immédiate du garage Renault est arrêté net depuis plusieurs semaines. Le permis de construire ne semble plus y être affiché.Des herbes folles envahissent les fondations et il parait même que quelques canards s’y sont égarés, trouvant « chaussettes à leurs pattes palmées » car l’eau a envahi le fond de « la gamelle »! Etonnant…non ?
    Comme quoi: « Chasser le naturel et il revient au galop !!! »
    Merci de nous donner des nouvelles de ce chantier si vous en avez

  17. Réponse question Felix à propos du chantier jouxtant la pompe à essence fermée Renault
    Une affichette difficile à voir est apposée sur le grillage du chantier. Il semblerait que la poursuite du chantier nécessite le déplacement d’une conduite de gaz. Les travaux vont entrainer encore de fortes perturbations de la circulation avenue André Rouy devraient se dérouler fin juillet début août (circulation alternée pendant au moins huit jours etc.)
    Par contre, une nouvelle destruction de pavillons est affichée en face avec construction à la place d’une trentaine de pavillons au 28 av? André Rouy. Les riverains qui désireraient contester ce permis doivent savoir que les nouvelles dispositions du PLU suite à la modification n°2 s’appliquent à ce permis, en particulier celles relatives aux distances par rapport aux constructions de la zone UP1.
    Sur le même trottoir que le chantier signalé par Felix, on va détruire 5 autres pavillons pour construire ici aussi une trentaine de logements. Idem pour la station service Renault qui ça accueillir prochainement une trentaine de logements : cela fera une verrue en moins mais la densité avenue Rouy devient problématique. Il n’y aura bientôt plus un pavillon avenue André Rouy. D’après des bruits qui courent, le super U , la pharmacie etc. vont disparaître très prochainement…

  18. comment se fait il que la pharmacie a côté de super u fasse des travaux de rénovation actuellement, si elle est appelée à être démolie ,

  19. Merci à « Perroquet 7 » pour votre réponse. Les perturbations sont prévisibles et nous les subissons déjà depuis plusieurs mois sur l’ensemble du territoire (Villiers = seulement 4,5 km2 !!!).
    Je ne comprends pas que les riverains de la rue Camille Roy ne s’emportent pas de voir les camions de travaux de tout tonnage et de toute longueur passer par cette voie unique devant leur fenêtre pour se rendre sur le chantier « Bouygues », rue de Gallieni. Cela démontre bien, une fois de plus, avec quelle légèreté nos autorités estiment les administrés de cette ville qui subissent sans broncher les décisions d’un maire aux aboies qui a « monté » de toute pièce ce PLU pour favoriser ce modèle de constructions. A l’inverse de la famille Balkany, qui est estimée localement (!!!), la famille Bénisti aura peut-être des choses à se reprocher dans moins de trois ans lorsque viendra le temps de tirer un trait sous le compte « Résultat » de cet « opportuniste » et de ceux qui le soutiennent en dehors des règles de toute moralité ! Certe la vague de la contestation est en train de grossir (coté administré comme du coté politique) mais pour le moment seule votre association (le Codevi) conteste juridiquement certains permis. Alors chers lecteurs et lectrices fidèles de ce site, n’hésitons plus à envoyer à monsieur Lobry votre soutien financier car tout cela à un coût prohibitif. Les avocats ne travaillent jamais pour des clopinettes !!!

  20. comment peut on citer la famille balkany, mieux vaut se taire!

  21. Bonjour à tous, je vous lis depuis plusieurs mois (depuis que j’ai décidé d’acheter et devenir propriétaire sur villiers sur marne) , afin de connaître l’atmosphère et dysmanisme de la ville et je vous félicite d’entretenir ce très bon site web

    Quelques messages me concerne directement, j’ai acquis un appartement sur le 21 à 25 Av André rouy, le chantier à côté de Renault , je vous cache pas mon inquiétude actuellement.

  22. En tout cas aussi pour les Villiérains rien ne va plus….c’est l’été =ville plus morte que jamais ! Police Municipale aux abonnés absents ! Reste plus que les zonas comme dans les villes américaines lors des grands week-ends!

  23. Nous noterons aussi, en catimini grâce à l’été, à l’angle rue de Paris et bld de Montrichard près de 2000 m2 d’espace vert disparaissent pour le Grand Paris, la MAIRIE aurai pu exiger un affichage…..La MAIRIE supprime encore des espaces verts !

  24. Au fait notre « Saigneur » est toujours Député !
    Regardez bien les affiches qui signalent les travaux de voirie : elles sont toujours signées J.A.B Député-Maire…..

Ecrire un commentaire